Cuernavaca

La capitale de l'État de Morelos s'est imposée comme une destination touristique multiculturelle d'une grande beauté naturelle. Depuis l'époque préhispanique, les Tlahuicas en ont fait leur centre d'opérations et aujourd'hui, la zone archéologique de Teopanzolco en est le témoin. Hernán Cortés en a fait le siège du marquisat d'Oaxaca, d'où il a organisé certaines de ses expéditions de conquête et construit le Palacio de Cortés, l'un des plus anciens édifices non religieux d'Amérique. Les frères franciscains ont érigé à une courte distance, le couvent de Notre-Dame de l'Assomption, reconnu comme site du patrimoine mondial, par l'UNESCO. Dans le cadre du Camino Real qui reliait Mexico au port d'Acapulco, Cuernavaca est devenue une ville d'importance. Plus tard, Don José de la Borda, l'un des mineurs les plus importants de la vice-royauté, a construit une maison de repos, actuellement connue sous le nom d'El Jardín Borda. Dans un de ses nombreux voyages à travers le monde, le célèbre naturaliste, Alexander Von Humboldt, a déclaré qu'à Cuernavaca "le printemps semblait ne pas avoir de fin", une déclaration qui dérive du surnom qui l'accompagne à ce jour: La ville de la Printemps éternel. Maximilien et Carlota de Habsbourg ont contribué à l'air cosmopolite de la ville, car elle a été désignée comme la ville d'été des empereurs, provoquant la visite de nombreuses personnalités dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Après l'occupation zapatiste de la ville, son air cosmopolite s'est renforcé avec la présence de personnalités telles que l'ambassadeur des États-Unis, Dwight W. Morrow, les artistes Diego Rivera et Frida Kahlo, le collectionneur Robert Brady ou l'aristocrate John Edward Spencer . Chacun d'entre eux a laissé sa marque, soit pour son travail, soit pour des espaces qui sont aujourd'hui des monuments historiques ou des musées.